Conférence de presse du 17 janvier 2023 tenue par le porte-parole du ministère des Affaires étrangères Wang Wenbin
2023-01-17 23:00

Le Quotidien du Peuple : Selon les rapports, le secrétaire général de l’Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE) Mathias Cormann a déclaré le 16 janvier qu’il se félicitait de l’assouplissement des restrictions prises par la Chine pour la prévention et le contrôle de l’épidémie de COVID-19, ce qui était très positif pour faire en sorte que les chaînes d’approvisionnement fonctionnent plus efficacement et contribuent à faire baisser l’inflation. Quelle est la réponse de la Chine à ce sujet ?

Wang Wenbin : Nous avons pris note des rapports concernés. Nous avons également constaté que ces derniers temps, de plus en plus d’institutions internationales professionnelles ont déclaré que l’adaptation des mesures de prévention et de contrôle contre l’épidémie de COVID-19 par la Chine s’avérerait être une aubaine pour l’économie mondiale. Børge Brende, président du Forum économique mondial, a déclaré ces derniers jours que l’optimisation par la Chine des mesures de prévention et de contrôle conduirait à une croissance plus forte et plus prospère et contribuerait à la croissance mondiale. Le Fonds monétaire international (FMI) a estimé que la Chine atteindrait une croissance économique stable en 2023 et deviendrait le plus grand facteur positif de l’économie mondiale. De multiples banques d’investissement et institutions financières internationales, dont Morgan Stanley, Goldman Sachs, HSBC, Barclays et Natixis, ont revu à la hausse leurs prévisions concernant le taux de croissance économique de la Chine en 2023.

Le gouvernement chinois a pris l’initiative d’adapter ses mesures de prévention et de contrôle de l’épidémie de COVID-19 en fonction de la situation. Il s’agit d’une bonne étape pour coordonner efficacement les mesures contre l’épidémie et le développement socio-économique. À mesure que la situation épidémiologique globale s’améliore et que la vie et le travail reviennent à la normale plus rapidement, la vitalité économique et le potentiel de développement de la Chine seront pleinement libérés, ce qui insufflera davantage de confiance et de force dans la reprise économique mondiale.

Hubei Media Group : Nous avons noté que le ministre des Affaires étrangères Qin Gang a spécifiquement développé la politique de la Chine au Moyen-Orient lors de sa visite en Égypte. Pouvez-vous nous en dire plus à ce sujet ?

Wang Wenbin : Récemment, le ministre des Affaires étrangères Qin Gang a développé la politique de la Chine au Moyen-Orient lors de sa rencontre avec la presse avec le ministre égyptien des Affaires étrangères Sameh Shoukry au Caire.

Le ministre des Affaires étrangères Qin Gang a déclaré que la Chine adhère au respect de la souveraineté et de l’intégrité territoriale des pays de la région et qu’elle les encourage à rechercher, par le dialogue et la consultation, des solutions aux problèmes des points chauds qui s’adaptent à la réalité de la région, qui tiennent compte des intérêts de toutes les parties et qu’elles soient acceptables pour elles. La Chine appelle à un soutien accru au développement des pays de la région pour les aider à relever les défis de la sécurité alimentaire et énergétique, et soutient les efforts conjoints et continus pour lutter contre le terrorisme et empêcher les forces terroristes et extrémistes d’exploiter l’instabilité et d’étendre leur portée. La Chine appelle les pays hors de la région à respecter la souveraineté des pays du Moyen-Orient et à ne pas s’ingérer dans leurs affaires intérieures. Ils doivent pratiquer un véritable multilatéralisme et s’abstenir de prendre des mesures unilatérales, de recourir à l’intimidation ou de semer des conflits. Il faut respecter l’histoire, la culture et les traditions du Moyen-Orient, plutôt que de provoquer un éloignement entre les civilisations.

Le ministre des Affaires étrangères Qin Gang a souligné que la Chine a toujours soutenu les peuples du Moyen-Orient dans l’exploration indépendante des voies de développement et a soutenu les pays du Moyen-Orient dans la résolution des problèmes de sécurité régionale par des efforts unis et coordonnés. Nous avons travaillé énergiquement avec les pays du Moyen-Orient pour faire progresser la coopération de « la Ceinture et la Route », mettre en œuvre l’Initiative pour le Développement mondial, et poursuivre conjointement le développement et le renouveau. Nous mettons en œuvre l’Initiative pour la Sécurité mondiale. Nous préconisons une architecture de sécurité commune, globale, coopérative et durable au Moyen-Orient et avons apporté la vision et la solution de la Chine au règlement politique des points chauds régionaux. Nous nous sommes engagés dans des échanges inter-civilisationnels actifs avec les pays du Moyen-Orient et avons travaillé ensemble pour veiller à la diversité des civilisations du monde.

Au cours de cette visite, le ministre des Affaires étrangères Qin Gang et le secrétaire général de la Ligue des États arabes Ahmed Aboul Gheit ont rencontré ensemble la presse. Le ministre des Affaires étrangères Qin Gang a souligné que le premier sommet Chine-États arabes a été un succès et a obtenu des résultats fructueux. Le sommet a publié trois documents importants, dont la Déclaration de Riyad. Les deux parties ont convenu de travailler pleinement ensemble pour construire une communauté d’avenir partagé sino-arabe dans la nouvelle ère. La Chine est prête à travailler avec les pays arabes pour faire progresser l’esprit de l’amitié sino-arabe, caractérisée par la solidarité et l’assistance mutuelle, l’égalité et les avantages mutuels, l’inclusion et l’apprentissage mutuel, et pour faire avancer la construction d’une communauté d’avenir partagé sino-arabe. Nous défendrons conjointement l’équité et la justice internationales et préserverons les intérêts communs des pays en développement dans l’esprit de la déclaration de Riyad. Nous mettrons en place des mécanismes de travail efficaces afin d’accélérer la mise en œuvre des projets de coopération lorsque les conditions le permettent et nous nous efforcerons d’obtenir des récoltes plus précoces.

Les remarques du ministre des Affaires étrangères Qin Gang ont été accueillies chaleureusement et ont trouvé un écho positif auprès de l’Égypte et de la Ligue des États arabes. Le ministre égyptien des Affaires étrangères Sameh Shoukry a déclaré que la Chine a joué un rôle important dans le maintien de la paix mondiale et de la stabilité régionale. L’Égypte apprécie le rôle positif de la Chine sur la question palestinienne et espère renforcer la coordination avec la Chine dans le cadre des Nations Unies, du G77 et de la Chine et d’autres plates-formes pour faire respecter les normes fondamentales dans les relations internationales. Le secrétaire général Ahmed Aboul Gheit a déclaré que la Ligue des États arabes apprécie la mise en œuvre effective et efficace par la Chine des accords communs conclus lors du sommet Chine-États arabes, et est prête à renforcer la communication avec la Chine sur la mise en œuvre des « Huit Initiatives conjointes ». Il a également exprimé l’espoir d’approfondir davantage la coopération arabo-chinoise dans divers domaines et de promouvoir la paix, la stabilité et le développement régionaux.

La Chine et les pays arabes ont appris à se connaître et à se lier d’amitié par l’ancienne Route de la Soie. Nous avons partagé le bonheur et le malheur dans nos luttes respectives pour la libération nationale. Nous avons mené une coopération gagnant-gagnant dans la vague de la mondialisation économique. Et nous avons défendu l’équité et la justice dans un environnement international en mutation. Par des actions concrètes, la Chine a prouvé qu’elle a toujours été un bon ami des pays arabes et que le partenariat stratégique Chine-Arabe orienté vers l’avenir, fondé sur une coopération globale et un développement commun, est indéfectible. La Chine est prête à continuer à travailler avec les pays arabes pour construire conjointement une communauté d’avenir partagé sino-arabe dans la nouvelle ère, et ouvrir la voie à un avenir plus splendide pour les relations sino-arabes.

Kyodo News : Selon les médias américains, le secrétaire d’État américain Antony Blinken se rendra en Chine. Pouvez-vous nous donner plus de détails ?

Wang Wenbin : Nous saluons la visite du secrétaire Antony Blinken en Chine. La Chine et les États-Unis sont en communication sur les détails de la visite. La Chine considère et développe ses relations avec les États-Unis conformément aux trois principes de respect mutuel, de coexistence pacifique et de coopération gagnant-gagnant proposés par le président Xi Jinping. Nous espérons également que les États-Unis percevront la Chine correctement, qu’ils poursuivront le dialogue et la coopération gagnant-gagnant plutôt que la confrontation et la compétition à somme nulle, qu’ils travailleront avec la Chine dans la même direction, qu’ils respecteront pleinement les accords communs importants conclus entre les deux chefs d’État et qu’ils ramèneront les relations sino-américaines sur la voie de développement sain et régulier.

The Hindu : Le Comité 1267 du Conseil de sécurité des Nations Unies a ajouté lundi à sa liste de sanctions Abdul Rehman Makki. Pouvez-vous nous expliquer les raisons pour lesquelles la Chine soutient maintenant cette liste ? De plus, il y a quatre autres personnes dont la Chine a désapprouvé l’inscription sur la liste du Comité depuis juin. Pouvez-vous préciser si la Chine est maintenant prête à soutenir également les sanctions contre ces quatre personnes ?

Wang Wenbin : Le terrorisme est un fléau commun à l’humanité. En tant qu’important mécanisme international de lutte contre le terrorisme, le Comité 1267 du Conseil de sécurité des Nations Unies est mandaté par la résolution de l’organe des Nations Unies pour inscrire des terroristes ou des organisations terroristes sur sa liste de sanctions, ce qui est propice au renforcement de la coopération internationale en matière de lutte contre le terrorisme et à la lutte commune contre les menaces terroristes. L’individu que vous avez mentionné a été reconnu coupable et condamné par le Pakistan, et cette inscription est un signe de reconnaissance de la lutte acharnée du Pakistan contre le terrorisme.

Nous tenons également à souligner que le Comité 1267 du Conseil de sécurité des Nations Unies dispose de directives claires concernant l’inscription d’organisations et d’individus terroristes et les procédures connexes. La Chine participe au travail du Comité de manière constructive et responsable, dans le strict respect de ces règles et procédures.

NHK : Aujourd’hui, la Chine a annoncé que sa population s’élèverait à 1 411,75 millions d’habitants à la fin de 2022. Selon les Nations Unies, la population de l’Inde a été estimée à 1 412 millions d’habitants l’année dernière, soit plus que celle de la Chine. L’Inde a désormais la plus grande population du monde. Quel est le commentaire de la Chine à ce sujet ?

Wang Wenbin : La Chine et l’Inde ont toutes deux une population importante et de riches ressources en main-d’œuvre. Il est important pour les deux pays de profiter judicieusement du dividende démographique pour le développement et le renouveau et de contribuer davantage à l’avenir de l’humanité.

Kyodo News : On rapporte que le ministre japonais des Affaires étrangères Yoshimasa Hayashi envisage de se rendre en Chine. Le Japon et la Chine ont-ils eu des consultations à ce sujet ?

Wang Wenbin : La Chine et le Japon ont entretenu des échanges à différents niveaux. Une relation Chine-Japon stable et constructive, répondant aux besoins de la nouvelle ère, sert les intérêts des deux pays. Quant à la visite spécifique que vous avez mentionnée, je n’ai rien à partager pour le moment.

Bloomberg : Le Japon et l’Inde ont tenu leur premier exercice aérien conjoint dans une zone à l’extérieur de Tokyo. Quel est le commentaire du ministère des Affaires étrangères à ce sujet ?

Wang Wenbin : Nous avons pris note des rapports concernés. Les pays concernés devraient faire davantage d’efforts pour renforcer la confiance mutuelle et la sécurité des pays de la région et agir dans l’intérêt de la paix et de la stabilité dans la région.

CCTV : L’agence de presse officielle syrienne SANA a rapporté que le 14 janvier heure locale, les forces d’occupation américaines ont utilisé un convoi de 53 camions-citernes pour transporter le pétrole pillé de la province syrienne de Hasakah vers leurs bases en Irak. Quel est votre commentaire à ce sujet ?

Wang Wenbin : Le pillage illégal de la Syrie par les États-Unis a atteint un niveau d’évidence flagrant. Selon les données du gouvernement syrien, au cours du premier semestre 2022, plus de 80 % de la production pétrolière quotidienne de la Syrie a été sortie en contrebande du pays par les troupes d’occupation américaines. Au début du mois, les forces américaines ont utilisé 60 pétroliers et camions pour expédier le pétrole et le blé qu’elles ont pillés en Syrie. Ce banditisme aggrave la crise énergétique et la catastrophe humanitaire en Syrie. Le droit à la vie du peuple syrien est impitoyablement violé par les États-Unis. Avec peu de pétrole et de nourriture, le peuple syrien lutte encore plus durement pour passer l’hiver.

Le niveau de cupidité des États-Unis dans le vol des ressources de la Syrie est aussi frappant que leur « générosité » dans l’octroi d’une aide militaire qui s’élève souvent à des milliards, voire des dizaines de milliards de dollars. Que les États-Unis donnent ou prennent, ils plongent d’autres pays dans la tourmente et le désastre, et les États-Unis en récoltent les fruits pour leur hégémonie et leurs autres intérêts. C’est le résultat du soi-disant « ordre fondé sur des règles » des États-Unis.

Nous exhortons la partie américaine à donner au peuple syrien et à la communauté internationale une explication à son vol de pétrole et à cesser de piétiner l’état de droit international et de saper les règles internationales.

China News Service : À notre connaissance, lors d’une récente conférence de presse tenue par le Secrétariat de l’Organisation mondiale de la Santé (OMS), un journaliste a demandé pourquoi un certain nombre de pays européens ont mis en place des mesures visant les voyageurs arrivant de Chine où aucun nouveau variant n’a été identifié, alors que les pays n’ont pas mis en place de restrictions pour les États-Unis ayant déjà le variant XBB.1.5. Quel est le commentaire de la Chine à ce sujet ?

Wang Wenbin : Depuis l’apparition de l’épidémie de COVID-19, la Chine a toujours partagé les informations et les données avec la communauté internationale de manière opportune, ouverte et transparente, conformément à la loi. Nous avons également continué à partager les séquences génomiques du virus provenant des cas de COVID-19 en Chine avec l’OMS et via l’Initiative mondiale sur le partage des données relatives à la grippe aviaire (GISAID), ce qui a contribué à la recherche et au développement de vaccins et de médicaments. Selon l’OMS, les données génomiques du virus prévalant en Chine partagent la même composition des séquences soumises par d’autres pays, qui sont recueillies auprès de voyageurs arrivant de Chine, et aucun nouveau variant ou aucune mutation d’importance connue n’a été constatée. Le directeur régional de l’OMS pour l’Europe a déclaré ouvertement que les variants du virus SRAS-CoV-2 circulant en Chine ont déjà été observées en Europe et ailleurs ; que la situation en Chine ne devrait pas avoir d’impact significatif sur la situation épidémiologique du COVID-19 en Europe ; et que les mesures de précaution des pays européens en matière de voyage devraient être fondées sur la science, proportionnées et non discriminatoires. Plusieurs institutions techniques internationales, dont le Centre européen de prévention et de contrôle des maladies, ont déclaré que la situation de l’épidémie de COVID-19 en Chine ne devrait pas avoir d’impact significatif sur d’autres pays. 

Au cours des trois dernières années, depuis l’apparition du COVID-19, presque tous ses variants et ses sous-variants ont été répandus aux États-Unis, ce qui signifie que ce pays est l’un de ceux qui hébergent le plus grand nombre de variants du COVID-19. Selon les données publiées par les Centres américains de contrôle et de prévention des maladies, le nouveau variant XBB.1.5 se propage rapidement aux États-Unis et est devenue le variant le plus répandu dans le pays, causant plus de 43 % des infections. À la lumière de la propagation rapide de XBB.1.5 récemment, l’OMS a publié la première évaluation des risques le 11 janvier, affirmant que les variants XBB sont les plus résistants aux anticorps jusqu’à ce jour. Avec des taux de propagation précoce plus élevés et un plus grand échappement immunitaire, les variants peuvent provoquer des infections généralisées. Actuellement, le variant XBB.1.5 a été détectée dans au moins 40 pays et régions. Le Centre européen de prévention et de contrôle des maladies a publié une évaluation indiquant que le variant XBB.1.5 pourrait devenir dominant en Europe d’ici un mois. Les États-Unis doivent partager pleinement leurs informations et données nationales sur le COVID-19 avec l’OMS et la communauté internationale en temps utile, de manière ouverte et transparente, et prendre des mesures concrètes et efficaces pour empêcher la propagation de l’épidémie de COVID-19.