Conférence de presse du 20 janvier 2023 tenue par le porte-parole du ministère des Affaires étrangères Wang Wenbin
2023-01-20 23:00

AFP : Selon l’Agence de Presse Xinhua, le ministre chinois du Commerce Wang Wentao et le ministre australien du Commerce Don Farrell vont tenir une vidéoconférence très prochainement. Pouvez-vous confirmer cette nouvelle ?

Wang Wenbin : Nous avons également pris note du communiqué de presse publié sur le site Web de Xinhua News selon lequel, comme convenu par la Chine et l’Australie, le ministre chinois du Commerce Wang Wentao et le ministre australien du Commerce Don Farrell s’entretiendront prochainement par vidéoconférence. Je vous conseille de consulter des services compétents chinois pour plus de détails.

CCTV : Nous avons noté que la Chine a récemment repris le tourisme pour les citoyens chinois vers certains pays. Pouvez-vous nous donner plus d’informations ?

Wang Wenbin : Suite à la décision du gouvernement de gérer le COVID-19 comme une maladie infectieuse de classe B et les mesures provisoires sur les voyages transfrontaliers, le niveau des nouvelles infections a diminué en Chine et le nombre de voyageurs entrants et sortants est en constante augmentation. De nombreux pays ont accueilli chaleureusement les touristes chinois. La vie et le travail reviennent à la normale dans tout le pays et de nombreux Chinois cherchent à voyager à l’étranger en tant que touristes. La Chine est désormais mieux préparée à la reprise du tourisme émetteur. Conformément aux mesures provisoires sur les voyages transfrontaliers, la Chine reprend le tourisme émetteur à titre expérimental pour assurer la sécurité et l’ordre de ces voyages. Les services compétents guideront le secteur du tourisme dans l’organisation des voyages touristiques sortants afin de garantir leur qualité et leur sécurité. Nous rappelons aux touristes de prendre soin de leur santé avant leur départ et de suivre strictement les protocoles de l’épidémie de COVID-19 de leurs destinations de voyage ainsi que ceux de la Chine afin qu’ils puissent faire un voyage sain et agréable et rentrer chez eux en toute sécurité.

Shenzhen TV : Il y a quelques jours, la Chine a publié un livre blanc intitulé « Le développement vert de la Chine dans la nouvelle ère », présentant en détail les idées, les actions et l’expérience de la Chine en matière de développement vert dans la nouvelle ère. Il y est noté qu’il est de la responsabilité commune de tous les pays de protéger l’environnement et de promouvoir le développement durable. Pouvez-vous nous dire quel rôle la Chine a joué pour protéger notre planète verte ?

Wang Wenbin : Sous la direction scientifique de la pensée de Xi Jinping sur la civilisation écologique, la Chine a résolument suivi la voie du développement vert et a toujours été un participant, un contributeur et un pionnier important dans la construction de la civilisation écologique mondiale.

La Chine est le premier pays à parvenir à une « croissance zéro » de la dégradation des sols dans le monde. Son taux de couverture forestière et le volume de son stock forestier ont maintenu une « double augmentation » pendant plus de 30 années consécutives. Elle a pris de nouvelles mesures pour prévenir et contrôler la pollution et a considérablement amélioré la qualité de l’environnement. Nous réduirons l’intensité de nos émissions de carbone de la manière la plus radicale au monde, et nous passerons du pic d’émissions de carbone à la neutralité carbone dans les plus brefs délais, donnant ainsi la contribution de la force chinoise dans les efforts mondiaux pour atteindre les objectifs de réduction des émissions de carbone.

La « Chine verte » n’est pas seulement un trait caractéristique de la belle Chine, elle représente aussi la contribution de la Chine au développement durable mondial. La Chine a mis en œuvre l’Initiative pour le Développement mondial et a œuvré à l’établissement du Partenariat mondial pour la coopération en matière d’énergie propre. La Chine participe activement à la coopération en matière de transition énergétique et d’efficacité énergétique dans des cadres tels que le G20, les BRICS, l’Organisation de coopération de Shanghai et la Coopération économique pour l’Asie-Pacifique (APEC). La Chine a signé un protocole d’accord avec le Programme des Nations Unies pour l’environnement sur la construction de « la Ceinture et la Route » verte, et a signé plus de 50 documents de coopération sur la préservation de l’environnement avec les pays et organisations internationales concernés. Nous avons formé 3 000 personnes de plus de 120 pays dans le cadre du programme des envoyés de la Route de la soie verte. Nous avons accueilli avec succès la 15e réunion de la Conférence des parties à la Convention sur la diversité biologique (COP15) et la 14e réunion de la Conférence des parties contractantes à la Convention de Ramsar sur les zones humides, qui ont défini la voie à suivre pour la gouvernance mondiale de la biodiversité et donné une forte impulsion à l’effort mondial de conservation des zones humides.

La Chine est prête à continuer à collaborer avec la communauté internationale pour rendre notre monde plus « vert », faire profiter les populations de tous les pays des avantages du développement vert et construire ensemble un monde plus propre et plus beau.

Yonhap : Selon les rapports, hier, le Japon aurait soumis un document à l’Organisation des Nations Unies pour l’éducation, la science et la culture (UNESCO) pour qu’un groupe de mines d’or sur l’île de Sado soit inscrit au patrimoine mondial. Quel est le commentaire de la Chine à ce sujet ?

Wang Wenbin : La position de la Chine sur son inscription au patrimoine mondial n’a pas changé, et nous l’avons exposée. Vous pouvez vous y référer.

Reuters : La première question : selon un rapport de Reuters, une équipe de fonctionnaires du Trésor américain se rendrait en Chine. Il s’agit de la préparation d’une visite de la secrétaire au Trésor Janet Yellen. Êtes-vous en mesure de confirmer cette information ? Ma deuxième question : L’ambassade de Chine au Portugal a retiré certaines de ses caméras. Le ministère des Affaires étrangères a-t-il un commentaire à faire à ce sujet ?

Wang Wenbin : Je vous conseille de consulter les services compétents chinois pour la première question. 

En ce qui concerne votre deuxième question, l’ambassade de Chine au Portugal respecte les lois et règlements du pays hôte. Les caméras de vidéosurveillance ont été installées à des fins de sécurité interne, conformément aux pratiques internationales établies, et ne visent certainement pas les résidents locaux. 

Macau Monthly : Selon les rapports, le porte-parole du département d’État américain Ned Price a déclaré que la Chine n’est plus une source majeure de fentanyl entrant aux États-Unis, mais qu’ils continuent à voir des précurseurs chimiques d’origine chinoise utilisés dans la production illicite de fentanyl. Les États-Unis continueront d’exhorter la Chine à prendre des mesures concrètes supplémentaires et significatives et s’engagent à travailler avec elle sur le fentanyl et d’autres domaines dans lesquels les États-Unis et la Chine peuvent collaborer de manière constructive. Quelle est la réponse de la Chine à ce sujet ?

Wang Wenbin : Concernant votre question, nous avons clairement exposé la position de la Chine sur cette question et nous tenons à réitérer les points suivants :  

Premièrement, la Chine a pris une part active à la coopération internationale en matière de lutte contre les stupéfiants dans le cadre des conventions des Nations Unies sur le contrôle des drogues et a toujours soumis les précurseurs chimiques à un contrôle strict. La Chine est la première au monde à avoir officiellement classé le fentanyl dans une catégorie.

Deuxièmement, les produits chimiques non réglementés ont un large éventail d’utilisations légales. Toute entreprise peut les produire, les exporter et les utiliser. Les gouvernements des pays importateurs ont l’obligation légale de veiller à ce que les produits importés ne soient pas utilisés à des fins illicites. Tout comme l’acier peut être utilisé pour fabriquer des voitures, il peut également être utilisé pour fabriquer des armes à feu, et le commerce international de l’acier ne peut pas être interdit à cause d’une interdiction des armes à feu.

Troisièmement, en mai 2020, les États-Unis ont inscrit l’Institution des sciences médico-légales du ministère de la Sécurité publique et le Laboratoire national des stupéfiants de Chine sur leur « liste d’entités » pour des sanctions, ce qui a depuis gravement affecté et limité la capacité de lutte contre les stupéfiants de la Chine. Les États-Unis ne peuvent pas exiger la coopération d’un autre pays tout en nuisant aux intérêts de cet autre pays. Accuser et rejeter la faute sur les autres ne fonctionnera pas si les États-Unis veulent remédier à l’abus de fentanyl dans leur pays.

Quatrièmement, les États-Unis doivent lever les sanctions contre les institutions chinoises dès que possible, cesser de discréditer les efforts de la Chine en matière de lutte contre la drogue et, parallèlement, réglementer de manière permanente les substances liées au fentanyl en tant que catégorie. C’est ainsi que les États-Unis devraient s’acquitter de leur responsabilité de gérer la crise de l’abus de fentanyl dans leur pays.

Bloomberg : Selon les rapports, les Pays-Bas et le Japon seraient sur le point de se joindre à l’effort de l’administration Biden pour restreindre l’exportation de la technologie des puces vers la Chine. Quel est le commentaire du ministre des Affaires étrangères à ce sujet ?

Wang Wenbin : Les États-Unis, afin de perpétuer leur pouvoir hégémonique et leurs intérêts égoïstes, ont abusé à plusieurs reprises du pouvoir de l’État et des contrôles à l’exportation pour politiser les questions technologiques et commerciales et les utiliser comme un outil et une arme. Ils poursuivent des intérêts égoïstes, même aux dépens de leurs pays amis et de leur propre enrichissement en exerçant une coercition économique contre ses alliés. Ils ont délibérément bloqué et réprimé les entreprises chinoises, « délocalisé » de force des industries et poussé au « découplage ». Ces actes violent gravement les règles du marché et l’ordre commercial international. Ils portent non seulement atteinte aux droits et intérêts légitimes des entreprises chinoises, mais déstabilisent également les chaînes industrielles et d’approvisionnement mondiales. Une étude du Fonds monétaire international (FMI) a estimé que le découplage technologique peut entraîner des pertes de l’ordre de 5 % du produit intérieur brut (PIB) pour de nombreuses économies.

Nous espérons que les parties concernées adopteront une position objective et juste, aborderont cette question à la lumière de leurs propres intérêts à long terme et des intérêts communs de la communauté internationale, et prendront une décision indépendante et juste. La Chine suivra de près l’évolution de la situation et préservera fermement ses propres intérêts.

CCTV : Depuis l’apparition de l’épidémie de COVID-19, les ambassades et consulats chinois ont distribué des kits pour la Fête du Printemps aux compatriotes à l’étranger pendant deux années consécutives. Pouvez-vous nous en dire plus sur les événements spéciaux que le ministère des Affaires étrangères, les ambassades et les consulats chinois ont prévu pour les compatriotes à l’étranger pendant la Fête du Printemps cette année ?

Wang Wenbin : Pendant deux années consécutives à la suite de l’apparition de l’épidémie de COVID-19, les ambassades et consulats chinois ont distribué des kits de la Fête du Printemps aux étudiants chinois à l’étranger et à leurs compatriotes en difficulté, ainsi qu’aux autres personnes vivant à l’étranger, afin de leur transmettre les vœux pour le Nouvel An chinois. Les compatriotes d’outre-mer sont dans nos pensées alors que la Fête du Printemps est célébrée dans le monde entier. Cette année, le ministère chinois des Affaires étrangères, les ambassades et les consulats ont lancé le programme spécial « Chaleureuse Fête du Printemps », qui non seulement continue d’envoyer des kits « Chaleureuse Fête du Printemps » pleins de bénédictions aux compatriotes à l’étranger, mais organise également divers événements de fête tels que des rassemblements de célébration, des expositions de lanternes, de peinture et de calligraphie, des concerts et des projections de films. Nous allons célébrer le Nouvel An chinois avec nos compatriotes à l’étranger, transmettre les attentions et la sollicitude du Parti et du gouvernement, et partager la joie festive avec eux.

Nous ne cesserons jamais de servir le peuple à travers le travail diplomatique. L’attention et l’amour de la patrie seront toujours présents. Le bien-être de nos compatriotes à l’étranger est toujours dans notre esprit. Nous continuerons, comme toujours, à fournir des services consulaires de qualité à nos compatriotes à l’étranger et à préserver leur santé, leur sécurité et leurs droits et intérêts légitimes. Nous souhaitons à tous nos compatriotes à l’étranger un Nouvel An chinois sûr et joyeux.

AFP : Qui sera le prochain ambassadeur de la Chine aux États-Unis ?

Wang Wenbin : La Chine attache de l’importance à ses relations avec les États-Unis. Le nouvel ambassadeur de Chine aux États-Unis prendra ses fonctions après avoir accompli les procédures nécessaires. Je vous conseille de suivre le site web du ministère des Affaires étrangères pour savoir qui sera le nouvel ambassadeur.

Bloomberg : Le Club de Paris attend que la Chine approuve le plan de restructuration de la dette du Sri Lanka de manière à donner l’assurance nécessaire au déblocage des fonds du Fonds monétaire international (FMI). Quel est le commentaire du ministère des Affaires étrangères à ce sujet ?

Wang Wenbin : Nous avons répondu à une question sur ce sujet hier. Vous pouvez vous y référer.

**********************************

En raison des vacances du Nouvel An chinois 2023, notre conférence de presse sera suspendue à partir du lundi 23 janvier et reprendra le lundi 30 janvier. Pendant cette pause, le bureau du porte-parole du ministère des Affaires étrangères acceptera les questions des journalistes par fax, e-mail ou WeChat.

La Fête du Printemps, une fête traditionnelle du peuple chinois, est à nos portes. Au cours des derniers jours, diverses célébrations de « bonne Fête du Printemps » ont été organisées dans le monde entier, et les Nations Unies émettront aujourd’hui une feuille de timbres spéciale pour célébrer la nouvelle année lunaire chinoise du lapin. Alors que la Fête du Printemps apporte auspices et joie dans tout le pays, nous souhaitons adresser nos vœux de Nouvel An chinois aux amis chinois et étrangers des médias qui ont suivi et soutenu la diplomatie chinoise. 

Nous vous souhaitons, ainsi qu’à vos familles, une année du lapin heureuse, saine et prospère !