Wang Yi : La Chine représente une opportunité plutôt qu’un risque, un partenaire plutôt qu’un rival pour l’Europe
2024-04-01 22:00

Le 1er avril 2024, Wang Yi, membre du Bureau politique du Comité central du Parti communiste chinois et ministre des Affaires étrangères, et Stéphane Séjourné, ministre français des Affaires étrangères, ont rencontré conjointement la presse à l’issue de leur entretien à Beijing.

Interrogé sur la manière de considérer la « réduction des risques » de l’Union européenne (UE) à l’égard de la Chine et sur les points de vue et les attentes de la Chine à l’égard des relations sino-européennes, Wang Yi a déclaré que la Chine et l’UE étaient des partenaires stratégiques globaux, que la coopération était le ton principal des relations Chine-UE et que les intérêts communs entre les deux parties l’emportaient largement sur leurs divergences. Depuis le début de l’année, les échanges entre la Chine et l’Europe ont repris à tous les niveaux et la coopération dans divers domaines a été pleinement mise en œuvre. L’Europe acquiert une compréhension plus rationnelle de la Chine et sa volonté de coopérer avec la Chine se renforce. Les faits ont montré et continueront de montrer que la Chine représente une opportunité plutôt qu’un risque, et qu’elle est un partenaire plutôt qu’un rival pour l’Europe.

Wang Yi a souligné que « la réduction des risques » ne pouvait pas cibler des pays spécifiques, ne pouvait pas violer les règles de l’Organisation mondiale du commerce (OMC) et ne devrait pas créer d’attentes négatives au sein des milieux d’affaires. Certaines personnalités perspicaces en Europe réfléchissent et estiment également que le véritable risque réside dans le découplage avec la Chine. La position de la Chine sur cette question est très claire : l’ouverture est source de progrès, tandis que l’enfermement conduit au retard. La Chine ne cesse d’assouplir l’accès aux marchés, de faciliter les flux de données transfrontaliers et de stimuler les échanges de personnel entre la Chine et l’étranger. La Chine ne changera pas sa détermination à élargir l’ouverture de haut niveau et à approfondir une coopération mutuellement bénéfique entre la Chine et l’Europe. La Chine est disposée à travailler avec la partie européenne en tant que partenaires à long terme dans la coopération économique et commerciale, partenaires prioritaires dans la coopération scientifique et technologique, ainsi que partenaires fiables dans la coopération des chaînes industrielles et d’approvisionnement et de la chaîne de données. Il incombe aux deux parties d’adhérer conjointement aux politiques d’ouverture, de soutenir le libre-échange, de maintenir la stabilité des chaînes industrielles et d’approvisionnement mondiales et de promouvoir la reprise économique mondiale.